«La santé au XXIe à l’épreuve des crises», par Emmanuel Vigneron

Note de lecture par M. L. Roger.

Emmanuel Vigneron, dans un style agréable à lire et à la portée de tous nous dit qu’«en matière de solidarité et de santé, le XXIe siècle sera éducatif ou ne sera pas». Il met l’éducation à la santé au cœur de tout progrès sanitaire afin que chacun maitrise le progrès technique. L’essentiel, c’est le sens. L’humain. En interrogeant l’histoire, «en y plongeant les mains comme dans un bac à sable, un grand terrain de jeu où l’on grandit heureux», il repère les trois grands défis auxquels la santé doit faire face.

Le premier défi est celui du financement de la santé et de la solidarité. Il est donc celui de l’économie générale du système. L’éducation doit être plus philosophique et morale qu’économique et ne peut se réduire à la simple formation aux recettes de gestion.

Le deuxième défi est celui des directions que prendra la science : statines, perturbateurs endocriniens, vaccinations, traitement hormonaux, vin et santé, etc. Que de débats mal conduits, de preuves mal étayées et de dérives couteuses ! L’éducation scientifique doit se développer en France pour former des citoyens éclairés. Vive l’esprit critique.

Le troisième défi est celui de l’adoption par le système de ces technologies nouvelles reposant sur la numérisation et la miniaturisation. La seconde moitié du XXe siècle a fait oublier l’importance de l’éducation technique, a négligé la promotion du métier d’ingénieur, en érigeant le marketing et la gestion en « sciences » et en faisant passer la vente avant la production.

En mettant l’éducation au cœur du dispositif de santé, l’auteur soutient une position séduisante et solide. Les exemples traités sont ceux qui sont aujourd’hui sur le devant de la scène sanitaire. Ils intéressent un large public. Ce livre a toute sa place dans la réflexion que portent les lecteurs de notre revue.

Emmanuel Vigneron, La santé au XXIe à l’épreuve des crises, Collection Au fil du débat, Edition Berger Levrault, 2020, 427 pages.

Plus d'articles
Sur l’accès aux innovations thérapeutiques