© Gabriela Gutierrez (Unsplash)

In memoriam

La pandémie nous a aussi touché. Nous pensons à ceux qui nous ont quitté.

 Jean Magniadas: il décédé le 18 mars 2021 emporté par l’épidémie. Jean était docteur en sciences économiques, secrétaire de la Fédération des employés et cadres de a CGT, directeur du Centre confédéral d’études économiques de la CGT, membre honoraire du Conseil économique et social, administrateur de l’INED, ancien président de l’IRES, officier de la Légion d’honneur. Nous nous souvenons de l’attention qu’il portait aux questions de protection sociale. Il a été un compagnon de lutte attentif et vigilent, un militant historique qui a véritablement porté la Sécurité sociale. Il était de bon conseil. Il nous manquera et nous ne l’oublierons pas.

Yan Le Pollotec: il est décédé à l’âge de 59 ans des suites d’une forme grave du Covid-19, le mardi 16 mars 2021. Membre de la direction départementale, il va manquer aux communistes de Seine-Saint-Denis par qui il était unanimement apprécié parce que Yann Le Pollotec savait mener les débats politiques sans sectarisme. Étudiant, il fut un membre de la direction nationale de l’UEC. Il était membre de la direction nationale du Pcf, en charge des questions du numérique. Yann voulait conjuguer progrès technologique et émancipation humaine et considérait à ce titre que l’appropriation des connaissances par le plus grand nombre était un enjeux décisif. «Il existe une contradiction forte entre les opportunités d’émancipation que cette révolution ouvre et les nouvelles formes d’aliénation et de domination qui se développent dans son sillage. Il est urgent que les citoyens reprennent le pouvoir », aimait-il à rappeler. Il avait donné un dernier article aux Cahiers dans le N°35 sur la question tant débattue de la 5G.